À la recherche de la vérité

La vérité est un concept étudié par les yogis depuis plus de 2000 ans. Elle est le deuxième des 5 principes moraux universels que prône le yoga pour vivre des relations harmonieuses avec soi et les autres. Les principes sont les suivants : 

1- Bienveillance (voir article ici)

2- Recherche de la vérité 

3- Non-attachement 

4- Contrôle des plaisirs 

5- Simplicité volontaire 

Qu’est-ce que la recherche de vérité (Satya en sanskrit)?

Selon Patanjali, auteur présumé des Yoga Sûtra (perles de sagesse qui présentent les fondements du yoga), « lorsque nous sommes fermement établis dans le respect de la vérité, nos actions sont naturellement couronnées de succès » (Bouchart d’Orval, 2019, p. 154). Mais qu’est-ce que la recherche de la vérité ? Cela dépasse largement le fait de ne pas dire de mensonges. Chacun de nous a SA vérité. Elle est différente de celles des autres, c’est ce qui fait notre unicité. On peut la définir comme le fait d’être vraie, authentique, honnête et sincère envers soi et les autres. 

Pour accéder à celle-ci, il faut s’intéresser aux fluctuations de notre mental (nos pensées). Quand on laisse les pensées nous diriger, celles-ci font naître des émotions qui ne correspondent pas toujours à la réalité. Par exemple, je peux avoir la pensée suivante : « Je ne suis pas assez bonne pour mériter l’amour de cette personne. » Cette pensée est réductrice, ne représente probablement pas la réalité et fait vivre des émotions désagréables. Pour être honnête avec soi et avoir une lecture plus juste de la réalité, la méditation est ce que prône le yoga. Cela implique de s’arrêter, de se connecter à sa respiration et à ses sensations physiques pour installer le calme en soi et ainsi créer de l’espace entre les pensées pour voir plus clair dans la situation. Sachant que nous ne sommes pas nos pensées, l’espace créé entre chacune d’elles permettra de faire taire les peurs et l’ignorance, ce qui n’est pas négligeable! 

La recherche de sa vérité dans les relations

La recherche de sa vérité est essentielle dans nos relations quotidiennes. Cela permet de créer des liens plus forts et d’établir la confiance avec les gens qui nous entourent. En étant attentive à sa respiration, à ses sensations physiques et à pensées (pour intercepter les pensées désagréables et les déconstruire), on se connecte au meilleur en soi et on facilite ainsi les échanges.

On peut se demander s’il est juste de partager toute vérité avec les gens qui nous entourent. Patanjali nous dit que si être honnête dans une situation cause préjudice à la personne, alors il vaut mieux se taire ou ne rien faire. Bienveillance et compassion doivent primer sur la vérité. Avant de parler ou d’agir, vaut mieux tourner notre langue sept fois dans notre bouche en se demandant si ce que nous avons à partager va vraiment servir la personne. 

La recherche de sa vérité sur le tapis de yoga

La recherche de sa vérité peut également se faire sur le tapis de yoga. Il s’agit de pratiquer en étant à l’écoute des sensations de son corps (pas de nos pensées) et d’accepter ce qu’il nous permet de faire ou pas. Si cela implique de sortir de la posture plus rapidement que les autres personnes avec qui nous pratiquons ou d’utiliser des accessoires parce que notre corps ne nous permet pas de nous contorsionner comme la prof devant nous, c’est correct parce que c’est notre vérité. Nous sommes honnêtes envers nous quand nous agissons ainsi. Le yoga a pour but d’unir le corps et l’esprit, pas de prouver que nous sommes capables de tout faire. Une des façons de rester dans sa vérité sur le tapis de yoga consiste à porter une attention continue (le plus possible) à sa respiration. Si la respiration est saccadée ou peu profonde, c’est que le corps n’est pas à l’aise dans la posture. Il convient alors de sortir ou d’adapter (même si cela est dérangeant pour notre égo). Il faut savoir que notre pratique de yoga sera différente chaque jour. Pour cette raison, il importe d’être attentive à notre respiration et à notre corps en tout temps pour être dans notre vérité du moment. 

Si on désire explorer sa vérité, cela implique de ralentir, de respirer, d’observer et de se questionner. Quand tout va à cent milles à l’heure dans notre vie, les conditions ne sont pas optimales. La recherche de la vérité se conjugue tellement bien avec le slowliving. ☺️

Référence : Bouchard d’Orval, J. (2019). Patanjali et les Yoga sûtras. Paris : Éditions du Relié.

Martine De Grandpré

Martine De Grandpré

Ma soif d’apprendre s’est manifestée par de longues études : baccalauréat en enseignement du français au secondaire, maîtrise sur le transfert des apprentissages, doctorat en communication orale chez les enfants et postdoctorat en gestion des émotions. Mes plus grands apprentissages ont toutefois été réalisés grâce à mes deux enfants et à mon conjoint. Ils m’ont fait prendre conscience que j’avais besoin de ralentir pour être ce à quoi j’aspirais. Le chemin vers le yoga et la méditation s’est alors ouvert devant moi.

Vous pourriez aussi aimer

Faire du yoga avec les enfants, mission possible?

Faire du yoga avec les enfants, mission possible?

Quand je dis aux gens que mes deux garçons pratiquent souvent le yoga avec moi, je reçois généralement des regards surpris. Est-ce qu’ils font vraiment les postures? Ce n’est pas trop chaotique? Ils écoutent bien les consignes? Et pour être honnête… Non, pas toujours!...

read more
Je préfère pratiquer le yoga à la maison

Je préfère pratiquer le yoga à la maison

J’ai commencé à pratiquer le yoga avec ma mère alors que j’avais 2 ans. Nous nous installions dans le salon pour faire des postures. Ça a donc toujours été normal pour moi de pratiquer à la maison. Je suis allée en salle à plusieurs reprises, mais je dois avouer que...

read more