La relation corps/esprit ou comment se débarrasser de nos biais cognitifs par le yoga

Le corps humain est d’une infinie beauté. Malheureusement, nous avons plus souvent tendance à voir ses défauts que l’immensité des choses qu’il nous permet d’accomplir. Nous voyons tout ce que nous aimerions changer, modifier, altérer, au lieu de l’apprécier pour ce qu’il est ici et maintenant. C’est difficile de changer la vision de notre enveloppe extérieure lorsque tout est conçu pour nous vendre une façon de la transformer. De soi-disant l’améliorer. Alors, comment pouvons-nous nous défaire de la vision biaisée que nous avons de notre corps et de celui des autres? Le yoga peut-il nous aider à améliorer nos perceptions et nous débarrasser de ces biais cognitifs?

D’abord, qu’est-ce qu’un biais cognitif?

Un biais cognitif est tout simplement un raccourci de la pensée. C’est un raisonnement (souvent incorrect) qui provient d’automatismes mis en place par notre cerveau afin de traiter plus rapidement la multitude d’informations qui lui parviennent. Par exemple, on entend souvent que les garçons aiment moins l’école que les filles, ou qu’ils sont plus agités. Les filles préfèrent le français, alors que les garçons sont meilleurs en maths. Pourtant, on sait très bien que ce n’est pas vraiment exact…

Ce sont des préjugés que nous avons, parfois sans même nous en rendre compte.

À force d’entendre (et de voir) ces généralités, on les croit. On les assimile. On les mentionne à notre tour. La pensée a été formatée ainsi, par des habitudes ou des propos qui se répètent encore et encore. Des études ont montré que des affirmations, même fausses, finissaient par convaincre plusieurs personnes à force d’être répétées. Malheureusement, on a aussi tendance à appliquer ces raccourcis et automatismes à notre propre vision de nous-mêmes… Et des autres.

La relation corps/esprit

Si on a une mauvaise opinion de notre corps et qu’on se répète souvent, par exemple, qu’il faudrait perdre du poids ou changer ceci ou cela, le cerveau prendra l’habitude de faire cette association. Ainsi, même lorsque notre corps est tout à fait parfait (il l’est en toutes circonstances, je t’assure!), notre paresseux cerveau sera formaté pour le dénigrer automatiquement.

C’est triste, non?

L’omniprésence des corps idéaux présentés sur toutes les plateformes existantes contribue aussi à ce body bias que nous expérimentons. Sur les réseaux sociaux, dans les médias, au centre commercial… Tout est conçu pour montrer un modèle unique auquel nous sommes censées vouloir ressembler. Tout cela contribue à augmenter l’insatisfaction des gens face à leur corps. Pourtant, tous les corps sont différents! Il est absolument et biologiquement impossible d’être tous identiques. Alors, à quoi bon s’en faire?

Se défaire des biais cognitifs par le yoga

On peut difficilement se défaire complètement des biais cognitifs, mais il est possible de les contourner. Puisque ces biais sont parfois bien ancrés en nous, généralement depuis l’enfance, il faut toutefois travailler fort pour s’en débarrasser! Il faudra reprogrammer notre cerveau afin de lui montrer la voie.

Le yoga est une merveilleuse manière d’y parvenir. Sa pratique exige une connexion avec l’instant présent, ce qui contribue à laisser aller ce qui ne peut être changé ici et maintenant. De plus, les postures combinées à la respiration sont fantastiques pour créer un sentiment de bien-être global dans le corps et dans l’esprit. Lorsque l’esprit est libéré de ses pensées récurrentes, il est possible de le recentrer sur ce qui importe réellement.

Durant ta prochaine pratique de yoga ou de méditation, je t’invite à :

  • Nommer mentalement tout ce qui fonctionne bien dans ton corps et tout ce qu’il te permet d’accomplir;
  • Transformer tes pensées négatives en pensées positives;
  • Complimenter un ou plusieurs aspects de ton corps et de ta personne que tu aimes.

En prenant conscience de tout ce qui va bien dans notre corps, de tout ce qu’il nous permet d’accomplir, on crée une vision positive qui se répercute dans toutes les sphères de notre vie. Prendre l’habitude de se féliciter, de se complimenter et de transformer nos pensées crée un nouveau mouvement de répétition que le cerveau enregistrera. Ainsi, on reconditionne les automatismes vers quelque chose de plus doux, de plus beau. Et on partage ensuite cette belle douceur à ceux qui nous entourent!

Si tu as envie de découvrir plusieurs pratiques de yoga ou de méditation pour t’aider à prendre soin de toi, je t’invite à visiter notre page Séances gratuites ou notre chaîne YouTube!

 

Marie-Claude Doyon

Marie-Claude Doyon

Rédactrice, traductrice et linguiste de formation, j’ai officiellement lancé ma première entreprise en 2018. C’est l’amour des mots qui m’a poussée à créer Rédac-Plus. Mais à force d’écrire pour les autres, j’ai aussi eu envie d’expérimenter ma créativité différemment. Inspirée par le féminin sacré et le désir de vivre dans l’ici et maintenant, je me suis formée à l’enseignement du yoga et de la méditation. Maman de deux p’tits loups et sorcière à mes heures, je poursuis mon chemin vers le slowpreneuriat une journée à la fois.

Vous pourriez aussi aimer

Faire du yoga avec les enfants, mission possible?

Faire du yoga avec les enfants, mission possible?

Quand je dis aux gens que mes deux garçons pratiquent souvent le yoga avec moi, je reçois généralement des regards surpris. Est-ce qu’ils font vraiment les postures? Ce n’est pas trop chaotique? Ils écoutent bien les consignes? Et pour être honnête… Non, pas toujours!...

read more
Je préfère pratiquer le yoga à la maison

Je préfère pratiquer le yoga à la maison

J’ai commencé à pratiquer le yoga avec ma mère alors que j’avais 2 ans. Nous nous installions dans le salon pour faire des postures. Ça a donc toujours été normal pour moi de pratiquer à la maison. Je suis allée en salle à plusieurs reprises, mais je dois avouer que...

read more