Contrer les mécanismes bien ancrés pour mieux s’accepter

Est-ce qu’il est possible de contrer les mécanismes mentaux qui nous tirent vers le bas? Récemment, je suis tombée sur une vieille photo de moi assise en train de discuter avec mon enfant. Et spontanément, la première chose qui m’est venue à l’esprit est : beurk, mes hanches sont énormes!

Bam. 

Malgré tout le travail d’acceptation que j’ai fait sur moi. Malgré les bons mots que je dis aux autres et que j’essaie aussi de me dire chaque jour. C’est encore mon premier réflexe. Comme une triste seconde nature, un instinct primaire, un automatisme drôlement programmé qui fait beaucoup plus de mal que de bien. Se dénigrer devient un mécanisme tellement ancré…

Alors, est-il réellement possible de reprogrammer notre cerveau pour être davantage bienveillant envers soi?

Il semble que oui, avec de la pratique et beaucoup de compassion envers soi. Nos idées forment notre réalité. Lorsqu’elles sont récurrentes, elles deviennent rapidement comme une seconde peau qu’on enfile sans même s’en rendre compte. Mais l’inverse est aussi possible! 

Quand je regarde cette fameuse vieille photo avec un certain recul, en dépassant ma première pensée, je vois mon visage heureux. Mon calme. Mon équilibre. Et je vois mes hanches, qui se sont transformées pour donner naissance, deux fois. Mon corps me permet de bouger. De vivre mes passions. De marcher en forêt. De porter mes enfants dans mon ventre. Puis sur mon dos. De les endormir sur mon cœur. D’être avec eux, tout simplement. 

Malgré chaque premier instinct, je me reprends. Consciemment. Je reprogramme petit à petit cette vision biaisée et dure de mon corps. J’honore, une pensée à la fois, ce corps qui me porte sur le flow de la belle vie que je me suis créée. 

Aujourd’hui, je rends hommage à mon corps au lieu de le critiquer. 

Et mon doux que ça fait du bien. 

Si tu as envie de découvrir différents moyens pour prendre soin de toi par le yoga et la méditation, je t’invite à découvrir notre chaîne YouTube! Plein de contenu gratuit t’attend. 

Marie-Claude Doyon

Marie-Claude Doyon

Rédactrice, traductrice et linguiste de formation, j’ai officiellement lancé ma première entreprise en 2018. C’est l’amour des mots qui m’a poussée à créer Rédac-Plus. Mais à force d’écrire pour les autres, j’ai aussi eu envie d’expérimenter ma créativité différemment. Inspirée par le féminin sacré et le désir de vivre dans l’ici et maintenant, je me suis formée à l’enseignement du yoga et de la méditation. Maman de deux p’tits loups et sorcière à mes heures, je poursuis mon chemin vers le slowpreneuriat une journée à la fois.

Vous pourriez aussi aimer

Trouver du temps

Trouver du temps

À la fin novembre, j'ai dit à mon amie Josée que je manquais de temps pour m’entraîner et méditer. Cela avait un impact sur mon équilibre. Elle m’a demandé si je connaissais les Miracle Morning. « Non », que le lui ai répondu. Et elle m’a expliqué en quoi ça consiste....

read more
J’essaie de changer, mais je n’y arrive pas…

J’essaie de changer, mais je n’y arrive pas…

As-tu déjà essayé de changer l’une de tes habitudes de vie pour revenir, quelques semaines plus tard, au même point de départ? Avec en prime un sentiment de culpabilité par rapport à ce que tu considères être un échec… On passe presque toutes par là. 🤷‍♀️ Ce n'est pas...

read more
Les %?&*&?$ de devoirs et de leçons

Les %?&*&?$ de devoirs et de leçons

Même si je suis enseignante, les devoirs et leçons à faire avec mes enfants lorsqu’ils étaient au primaire (ils ont maintenant 13 et 15 ans et sont autonomes ou presque) n’ont jamais fait partie de mes moments préférés. Je sais qu’ils sont une occasion de consolider...

read more