Mes enfants fusionnels

Depuis la naissance du plus jeune (ou presque), mes deux enfants vivent en parfaite fusion l’un avec l’autre. Ils se réveillent ensemble, mangent ensemble, jouent ensemble… Tout le temps. Mes garçons avaient chacun leur chambre et m’ont demandé de partager la même. Pourquoi deux chambres quand, de toute façon, ils ne dorment pas séparément? 

Mes deux tornades ont les mêmes goûts et partagent les mêmes intérêts. Et lorsqu’un des deux aime quelque chose de différent, l’autre fait l’effort de participer pour lui faire plaisir. C’est tellement beau, comme parent, d’être témoin de cette communion entre les deux êtres qu’on aime le plus au monde. 

Sauf que…

Quand quelque chose va trop bien, ça dérange parfois les autres. Ça soulève des questions. Des commentaires. Des suspicions. Dans les dernières années, on m’a souvent fait remarquer que mes enfants sont très complices. Trop. 

Et si ça avait des répercussions sur leur autonomie

Et s’ils n’étaient jamais capables de fonctionner l’un sans l’autre? 

Est-ce que ça ne serait pas mieux de les séparer?

Est-ce qu’ils vont arriver à se faire des amis?

Mes enfants fusion… Mes jumeaux nés à quinze mois d’intervalle. Moi, mes enfants, je les comprends. Je suis comme ça aussi, d’une certaine façon. J’ai tendance à fusionner avec les gens que j’aime. Si je laisse entrer quelqu’un dans mon univers, c’est pour la vie. Et puis, pourquoi aller voir ailleurs quand tout ce dont on a besoin est juste là, à côté de nous? 

Je comprends bien sûr que ça puisse en faire sourciller certains. C’est spécial de voir un enfant être la moitié de l’autre. Sa béquille. Ça arrive qu’un des deux ne soit tout simplement pas fonctionnel lorsque son frère n’est pas là. C’est déroutant. 

Et oui, je me demande parfois si c’est la meilleure chose pour eux. Une autre question sur la pile de ma charge mentale… 

Mais je n’ai qu’à m’arrêter quelques minutes pour les regarder interagir et mes doutes se dissipent. Ils s’aiment inconditionnellement. Se soutiennent. S’entraident. S’accompagnent. Se challengent. Se réconfortent. S’enracinent. Quand je les vois ensemble, l’enfant unique que je suis les envie un peu d’avoir déjà trouvé leur personne. Un membre de la même famille, qui partage la même réalité, le même quotidien. 

N’est-ce pas justement tout à fait normal de s’ancrer l’un à l’autre? De se comprendre au-delà des mots?

Je me dis que ça doit être doux, à 5 ans, de pouvoir toujours compter sur ton mini alter ego. Je leur souhaite de s’appuyer l’un sur l’autre tout au long de leur vie. Ça rassurerait mon coeur de maman, qui un jour deviendra vieux. 

Et à toutes les personnes qui nous disent que la séparation est la solution, je vous souhaite simplement de trouver à votre tour cette moitié si précieuse : un pilier qui vous soutiendra même quand le vent tourne, du bon ou du mauvais côté.

Marie-Claude Doyon

Marie-Claude Doyon

Rédactrice, traductrice et linguiste de formation, j’ai officiellement lancé ma première entreprise en 2018. C’est l’amour des mots qui m’a poussée à créer Rédac-Plus. Mais à force d’écrire pour les autres, j’ai aussi eu envie d’expérimenter ma créativité différemment. Inspirée par le féminin sacré et le désir de vivre dans l’ici et maintenant, je me suis formée à l’enseignement du yoga et de la méditation. Maman de deux p’tits loups et sorcière à mes heures, je poursuis mon chemin vers le slowpreneuriat une journée à la fois.

Vous pourriez aussi aimer

Les %?&*&?$ de devoirs et de leçons

Les %?&*&?$ de devoirs et de leçons

Même si je suis enseignante, les devoirs et leçons à faire avec mes enfants lorsqu’ils étaient au primaire (ils ont maintenant 13 et 15 ans et sont autonomes ou presque) n’ont jamais fait partie de mes moments préférés. Je sais qu’ils sont une occasion de consolider...

read more
Pour une rentrée scolaire en douceur

Pour une rentrée scolaire en douceur

Pour que la rentrée scolaire se passe en douceur pour ta famille, j’ai pensé te présenter des stratégies qui m’aident à passer à travers cette période intense. Après deux mois d’un horaire plutôt flexible, il est temps de remettre un peu de structure dans la vie de...

read more
Vider sa tête grâce au concept Zéro courriel

Vider sa tête grâce au concept Zéro courriel

Je suis de retour devant mon ordinateur depuis maintenant deux semaines. Malgré des vacances extraordinaires, j’avais quand même un peu hâte de retrouver mon petit bureau douillet et mes sessions d’écriture. En fait, j’ai réalisé que j’avais surtout hâte de mettre de...

read more