La méthode Stutz : un bonheur à construire

Avez-vous écouté le documentaire de Jonah Hill sur Netflix intitulé La méthode Stutz : Un bonheur à construire ? Ajoutez ça sur votre to do list. 🙂

L’acteur et réalisateur Jonah Hill s’entretient avec son psychiatre de longue date, Phil Stutz. Ils discutent des méthodes que ce dernier a créées pour venir en aide à ses patients. On y découvre des outils fort intéressants pour améliorer notre qualité de vie, mais on apprend également à connaître l’homme derrière le psychiatre et l’homme derrière l’acteur/réalisateur. C’est drôle, c’est touchant, c’est rempli de vérité et c’est tellement utile.

La réalité

Stutz affirme que 3 aspects de la réalité ne peuvent être évités par PERSONNE : la douleur, l’incertitude et le travail. Sachant cela, il importe de mettre en place des outils pour éviter de rester bloqué. Il compare la vie à une rangée de perles. Chaque perle correspond à une action qui a la même valeur dans le grand schème de la vie. Stutz suggère de concevoir le fait de se brosser les dents, de décrocher un emploi ou de mettre fin à une relation comme étant toutes des actions équivalentes. Il s’agit simplement d’une chose à faire dans notre rangée de perles. Dans les perles, il y a une tache (du négatif), symbole que rien n’est parfait dans la vie. Mais il faut réaliser que cette tache est toujours entourée par la perle, c’est-à-dire par le beau, et continuer d’avancer pour passer à la perle suivante. 

Sans vous dévoiler tous les outils proposés, je vous en présente quelques-uns qui m’ont interpelée.

La force vitale

D’abord, la force vitale. Le psychiatre explique l’importance de se connecter à notre force vitale pour retrouver une grande partie de notre bien-être. Il illustre l’accès à cette force au moyen d’une pyramide découpée en trois parties : le corps, les gens et le soi. 

Le corps occupe tout le bas de la pyramide. Stutz explique qu’il faut d’abord passer par le corps pour accéder à notre force vitale. Cela signifie qu’on doit accorder une importance capitale à notre sommeil, à notre alimentation et à l’activité physique. Une personne en dépression peut voir son état s’améliorer de 85 % en mettant en place de saines habitudes de vie. Un chiffre impressionnant! 

Le centre de la pyramide est occupé par les gens. Quand on se sent déprimé, on a tendance à limiter nos contacts sociaux. Pourtant, les relations sont des ancrages dans la réalité. Elles ont un impact positif sur nous. Le psychiatre encourage ses patients à renouer contact avec leurs proches.

La troisième étape pour accéder à sa force vitale est de découvrir qui on est, de se connecter à son inconscient. L’écriture automatique (écrire tout ce qui nous passe par la tête) est un excellent moyen de faire notre rencontre. Elle est comme un miroir de notre inconscient. En faisant cet exercice de façon régulière, ce dernier se manifestera et nous mènera vers des prises de conscience étonnantes. 

Si on se sent perdue, Stutz dit de ne pas essayer de comprendre, mais de mettre en place les trois étapes pour voir une amélioration notable de notre état rapidement. 

Onde de gratitude

L’onde de gratitude est un autre outil proposé pour passer à travers la grisaille ou la noirceur qui habite notre esprit. Stutz propose de percevoir ces éléments négatifs comme de gros nuages noirs qui bloquent le soleil. Il y aurait toujours du positif derrière, mais les émotions fortes nous empêcheraient de les voir. Pour passer à travers ces nuages et laisser la lumière entrer, la gratitude serait la clé. Ce qu’il entend par gratitude, c’est le fait d’être reconnaissant pour des choses simples qui ponctuent notre existence et de ressentir vivement cette reconnaissance à l’intérieur de soi.

Il propose de fermer les yeux, d’amener à notre esprit 2 ou 3 choses pour lesquelles on a de la gratitude et de prendre le temps de ressentir la gratitude en soi. Ensuite, il suggère de se connecter à cette vibration de gratitude et de la laisser devenir de plus en plus forte et de se laisser bercer par elle.  

D’autres outils et concepts sont expliqués, comme l’ombre, la photo, le labyrinthe, l’amour actif, l’acceptation radicale, etc. Pour en apprendre davantage, je vous encourage à visionner le documentaire, crayon et papier à la main. 

 

Martine De Grandpré

Martine De Grandpré

Ma soif d’apprendre s’est manifestée par de longues études : baccalauréat en enseignement du français au secondaire, maîtrise sur le transfert des apprentissages, doctorat en communication orale chez les enfants et postdoctorat en gestion des émotions. Mes plus grands apprentissages ont toutefois été réalisés grâce à mes deux enfants et à mon conjoint. Ils m’ont fait prendre conscience que j’avais besoin de ralentir pour être ce à quoi j’aspirais. Le chemin vers le yoga et la méditation s’est alors ouvert devant moi.

Vous pourriez aussi aimer

Quand la rentrée ne se passe pas comme prévu

Quand la rentrée ne se passe pas comme prévu

Si l’anxiété chez les enfants est un sujet que j’ai déjà abordé sur ce blogue par le passé, la rentrée scolaire que nous venons de vivre m’a quelque peu forcée à revisiter ce chapitre avec mon bébé. Et par bébé, je veux dire mon enfant de 5 ans qui vient tout juste de...

read more
La plus belle carte du monde

La plus belle carte du monde

Récemment, je suis tombée malade. En fait, le maudit virus dont on ne peut prononcer le nom s’est pointé le bout du nez dans notre foyer, et j’y ai goûté. En plus de perdre complètement la voix, mon corps s’est retrouvé dans un état profond de fatigue. Mon amoureux a...

read more