Le métabolisme joue-t-il réellement un rôle sur la santé et la perte de poids?

Dans les dernières années, le rôle du métabolisme a été grandement associé au poids et à la façon la plus efficace de brûler des calories. Tu as sûrement déjà vu passer des publicités ou encore des articles sur l’importance d’avoir un métabolisme « rapide » pour faciliter la perte de poids. On veut nous vendre des suppléments, ou encore des astuces pour booster notre métabolisme. Il est même souvent insinué que les personnes ayant un métabolisme rapide peuvent manger davantage sans prendre de poids, ou encore qu’elles peuvent perdre du poids plus rapidement. 

Mais est-ce nécessairement vrai?

D’abord, qu’est-ce que le métabolisme?

Selon la science, le métabolisme constitue l’ensemble des processus de transformation de matière et d’énergie par la cellule ou l’organisme. Ces réactions chimiques permettent à l’être humain, entre autres, de se maintenir en vie, de se développer et de répondre aux éléments qui constituent son environnement. 

Tous ces mécanismes sont essentiels au maintien de notre santé. Ainsi, le métabolisme est un processus beaucoup plus complexe que le simple fait de brûler des calories. Il englobe tous les processus qui transforment la nourriture et les nutriments en énergie et en matières premières dont le corps a besoin.

On oppose généralement le métabolisme basal (soit les réactions qui permettent de maintenir notre corps en vie, comme la respiration, les battements du cœur, la digestion, etc.) et le métabolisme en activité (soit les réactions qui permettent de faire bouger notre corps). 

La dépense énergétique

Évidemment, le métabolisme basal et le métabolisme en activité permettent tous les deux de transformer les nutriments en énergie. Ensuite, nous dépensons cette énergie dans notre quotidien. 

L’être humain dépense de l’énergie durant:

  • Le repos;
  • L’activité physique;
  • L’effet thermique des aliments (lorsque le corps fait ses réserves de graisse : stockage, mastication, digestion, absorption);
  • La thermogénèse (pour garder la température interne du corps stable). 

Bref, nous dépensons de l’énergie 24h sur 24. 

Le métabolisme permet donc au corps de transformer les aliments et nutriments en énergie, qui sera ensuite distribuée d’abord pour les activités essentielles, puis à travers les activités de notre journée. 

Les principaux facteurs qui font varier le métabolisme

L’hérédité

Les gènes caractérisent nos traits physiques, nos prédispositions à certaines conditions médicales, et même nos comportements. La rapidité de notre métabolisme peut donc varier selon nos prédispositions génétiques. 

Les masses maigres ou grasses

Les masses du corps font varier légèrement la dépense énergétique. Par contre, il est faux de penser qu’une personne ayant une masse corporelle plus élevée aura nécessairement un métabolisme plus lent, et vice versa. C’est même généralement le contraire!

Le sexe

La dépense énergétique sera différente entre les hommes et les femmes. Au niveau hormonal, les femmes verront aussi des fluctuations dans leur métabolisme au cours d’un même mois. 

L’âge

Plus on vieillit, plus on remarque une baisse de la masse musculaire, et une augmentation de la masse grasse. Comme mentionné plus haut, ceux-ci influencent aussi notre métabolisme. 

Les habitudes de vie

Sommeil, activité physique et alimentation font évidemment partie des habitudes qui ont une influence directe sur la santé de notre métabolisme. La clé réside toujours dans la modération, qui a bien meilleur goût 😉

Évidemment, de nombreux autres facteurs peuvent aussi jouer un rôle pour la santé du métabolisme, et du corps en général : dépression, dysfonctionnement de la glande thyroïde, hypertension, etc.  

L’impact des régimes drastiques

Suivre un régime n’est pas mauvais en soi, si c’est réellement ce que tu souhaites. Beaucoup de gens sont toutefois convaincus que le fonctionnement trop lent de leur métabolisme est la cause de leurs problèmes, et se laissent convaincre par des régimes trop restrictifs. 

Il faut faire attention, car manger trop peu (ou trop mal) aura l’effet inverse… Le corps souhaitera se protéger et va donc emmagasiner les calories afin de conserver son énergie. Le métabolisme est alors ralenti, afin de ne manquer de rien. Il s’agit d’un mécanisme de défense tout à fait normal, qui indique bien que les régimes drastiques ne sont pas la solution pour transformer efficacement les aliments en énergie! 

En fait, tout ce qui constitue un excès ou une restriction n’est généralement pas idéal. On met souvent de l’avant des aliments ou des suppléments qui augmentent supposément le métabolisme (thé, café, jus de citron, suppléments de type fat burner…). 

S’il est vrai que certains de ces aliments peuvent effectivement augmenter le rythme du métabolisme, je t’invite à faire attention… Même s’ils sont réels, ces effets sont généralement très modérés, voire faibles. Ce n’est pas nécessairement néfaste à petite dose, mais si tes attentes sont élevées par rapport à un aliment ou un supplément en particulier, tu risques d’être déçue. 

En fait, les études sont minimes et jusqu’à maintenant, n’ont généralement pas démontré d’efficacité significative pour aucun aliment ou supplément. Les avantages sont donc limités et les risques potentiels sont décuplés. Malheureusement, aucun ingrédient ou supplément magique n’existe pour augmenter la rapidité de ton métabolisme et donc transformer les aliments en énergie. Tu expérimenteras davantage de bénéfices avec une alimentation équilibrée, basée sur la consommation d’aliments entiers, peu ou pas transformés. 

Certains outils ont aussi été mis en marché pour mesurer l’efficacité du métabolisme. On retrouve parmi ceux-ci plusieurs types de balances, qui calculent des indices. Encore une fois, malheureusement, ces outils ne sont pas particulièrement précis ni efficaces. L’hydratation du corps, par exemple, peut faire varier les données selon si nous avons bu de l’eau avant la pesée. Ainsi, ces outils ne sont pas d’une grande fiabilité pour la mesure ou la prise en charge du métabolisme. 

Prendre soin de son métabolisme

C’est ici que je t’invite à la douceur. Il ne sert à rien de tomber dans l’obsession des calculs, des chiffres, des pesées. La pression de performance est tellement grande lorsqu’on calcule minutieusement les données! Le corps change, se transforme, évolue, s’adapte. C’est aussi là que réside toute sa magie. 

Notre corps sait exactement ce dont il a besoin. 

L’intuition est une ressource gratuite, puissante et 100% plus efficace que n’importe quel régime. Nous avons toutes à l’intérieur de nous les ressources pour prendre soin de notre corps. Celui-ci nous parle, il faut toutefois être suffisamment à l’écoute pour entendre ce qu’il a à nous dire!

L’alimentation intuitive permet généralement de répondre à tous les besoins de notre corps… et de notre métabolisme. Ce dernier a définitivement son rôle à jouer dans notre bien-être, mais à moins de problèmes de santé, le métabolisme est en mesure de faire son travail adéquatement sans aucune autre aide que de saines habitudes de vie. 

Mange des aliments de toutes les couleurs. Bois beaucoup d’eau. Évite les abus (caféine, alcool, drogues, sucres). Bouge tous les jours pour te sentir bien. Autrement dit, prends soin de toi et ton corps s’occupera du reste. Je pense sincèrement que revenir à l’essentiel est la meilleure solution pour faire de notre être un endroit douillet où on se sent bien. C’est dans la bienveillance qu’on trouve toujours le meilleur pour soi. 

Si tu as envie de bouger grâce au yoga, je te propose d’essayer l’une de nos séances gratuites juste ici!

Marie-Claude Doyon

Marie-Claude Doyon

Rédactrice, traductrice et linguiste de formation, j’ai officiellement lancé ma première entreprise en 2018. C’est l’amour des mots qui m’a poussée à créer Rédac-Plus. Mais à force d’écrire pour les autres, j’ai aussi eu envie d’expérimenter ma créativité différemment. Inspirée par le féminin sacré et le désir de vivre dans l’ici et maintenant, je me suis formée à l’enseignement du yoga et de la méditation. Maman de deux p’tits loups et sorcière à mes heures, je poursuis mon chemin vers le slowpreneuriat une journée à la fois.

Vous pourriez aussi aimer

Manger l’arc-en-ciel

Manger l’arc-en-ciel

Prendre soin de soi passe nécessairement par l’alimentation. Mais en matière d’alimentation, on peut facilement se perdre… On nous bombarde d’informations et celles-ci sont souvent contradictoires. Le tofu, c’est bon ou pas pour nous? La viande rouge, on en mange ou...

read more