Pourquoi la méditation pour enfant est si efficace

Quand je parle de méditation, de yoga ou de féminin sacré, mon chum me regarde généralement comme si je sortais d’une quatrième dimension bien éloignée de notre planète. C’est tellement loin de son vécu, de sa réalité, de son esprit analytique complètement terre à terre… Quand j’ai voulu intégrer des pratiques de méditation à la routine de nos enfants, je pense que son scepticisme s’est rendu jusqu’en Chine. Mais bon, ce n’est pas comme si ça allait vraiment m’arrêter!

Notre routine pleine conscience

Depuis plusieurs mois, mes garçons écoutent une courte méditation tous les soirs avant d’aller dormir. C’est une habitude qui s’est installée d’elle-même, parce qu’ils ont été conquis après une seule écoute. À 4 et 6 ans, ils ont adoré faire les visualisations proposées et explorer leur petit monde intérieur. Ils ont tellement d’imagination à cet âge-là que ce n’est pas difficile de les laisser vagabonder au pays des licornes!

Je trouve que la capacité de méditer est un magnifique outil à leur léguer. En quelques jours de pratique, ils arrivaient à faire tous les exercices de respiration. Ils ont vite compris que c’était la clé pour… tout! Les enfants vivent déjà dans le moment présent, contrairement à nos cerveaux d’adultes conditionnés à tout anticiper. 

La pratique de la méditation est donc plus facile à intégrer pour eux, qui sont des experts de l’ici et maintenant. Même s’ils sont hauts comme trois pommes, mes enfants me prouvent encore une fois qu’ils sont souvent bien meilleurs que nous dans plein d’aspects de la vie et qu’on a beaucoup à apprendre de leur belle ouverture. 

Les principaux bienfaits de la méditation pour enfants

Comme chez les adultes, la méditation est particulièrement efficace pour calmer et accompagner nos tout-petits dans leurs défis quotidiens. Elle contribue à ce qu’ils observent ce qui se passe à l’intérieur et autour d’eux. Ils apprennent ainsi à identifier leurs sensations, leurs émotions et leurs pensées pour mieux se connaître. 

Se recentrer grâce à la méditation permet aux enfants de :

  1. Reconnaître leurs émotions.

Pour se libérer d’une émotion négative ou difficile, la première étape est d’identifier cette émotion, de la nommer et de la comprendre. Si ta petite tornade est en colère, la méditation est excellente pour lui permettre de nommer son émotion, sans l’éviter. Ce n’est qu’en prenant conscience de nos émotions qu’on peut arriver à les laisser aller. 

  1. Diminuer le stress et l’anxiété.

En instaurant une pratique de méditation dans la journée, les enfants arrivent à retrouver une respiration et un esprit calmes. Ils augmentent ainsi leur sentiment de bien-être, ce qui contribue à laisser aller les angoisses et les pensées qui tourbillonnent. 

  1. Favoriser la concentration et l’apprentissage.

Tout comme les adultes, les enfants ont du mal à se concentrer lorsque leurs idées tournent en boucle ou qu’ils ont un surplus d’énergie à dépenser. La méditation permet de ramener le calme à l’intérieur de soi, ce qui entraîne une concentration accrue et une meilleure capacité d’apprentissage. 

  1. Développer la confiance en soi.

En tant que parent, nous voulons évidemment que nos tout-petits développent une belle confiance en eux. La méditation permet aux enfants d’avoir une meilleure image d’eux-mêmes, d’apprendre à s’écouter et de mieux comprendre leurs besoins pour être bien. Ainsi, ils arrivent davantage à se respecter, se comprendre et s’affirmer.

  1. Améliorer la qualité du sommeil.

Tes enfants ont du mal à s’endormir le soir? Leur sommeil ne semble pas tout à fait réparateur? La méditation avant le dodo est extraordinaire pour favoriser l’endormissement plus rapide et un sommeil récupérateur.

La magie se trouve dans l’instant présent

S’il était d’abord sceptique, mon chum m’a avoué être vraiment impressionné de l’effet d’une simple méditation de 5 minutes sur l’état émotionnel de nos garçons. Ils s’endorment plus rapidement, sont plus calmes, on ne doit plus les avertir dix fois dans la soirée pour qu’ils arrêtent de se relever ou de jouer dans leur lit le soir. C’est tout simplement magique!

Aujourd’hui, son ouverture est belle à voir. Parce que malgré ses regards parfois remplis de doutes, il laisse toujours la porte ouverte pour que je puisse être qui je suis. Et il me laisse volontiers enseigner à nos enfants les bienfaits que je constate, que j’expérimente moi-même avec le yoga et la méditation. Même s’il n’y adhère pas nécessairement, il constate les bénéfices pour nos garçons. Il les laisse expérimenter, exprimer leurs propres besoins. Il revoit constamment ses positions pour laisser plus d’ouverture encore. 

Programme 7 jours de méditation pour enfants

Si tu n’es pas complètement convaincue des bienfaits de la méditation pour tes enfants, je te conseille de l’essayer, tout simplement! En gardant l’esprit ouvert, nos enfants ont tendance à nous imiter et à se laisser porter dans le moment présent. On propose d’ailleurs un super programme juste ici

Et si ça fonctionnait pour eux aussi? 

Marie-Claude Doyon

Marie-Claude Doyon

Rédactrice, traductrice et linguiste de formation, j’ai officiellement lancé ma première entreprise en 2018. C’est l’amour des mots qui m’a poussée à créer Rédac-Plus. Mais à force d’écrire pour les autres, j’ai aussi eu envie d’expérimenter ma créativité différemment. Inspirée par le féminin sacré et le désir de vivre dans l’ici et maintenant, je me suis formée à l’enseignement du yoga et de la méditation. Maman de deux p’tits loups et sorcière à mes heures, je poursuis mon chemin vers le slowpreneuriat une journée à la fois.

Vous pourriez aussi aimer

Quand la rentrée ne se passe pas comme prévu

Quand la rentrée ne se passe pas comme prévu

Si l’anxiété chez les enfants est un sujet que j’ai déjà abordé sur ce blogue par le passé, la rentrée scolaire que nous venons de vivre m’a quelque peu forcée à revisiter ce chapitre avec mon bébé. Et par bébé, je veux dire mon enfant de 5 ans qui vient tout juste de...

read more
La plus belle carte du monde

La plus belle carte du monde

Récemment, je suis tombée malade. En fait, le maudit virus dont on ne peut prononcer le nom s’est pointé le bout du nez dans notre foyer, et j’y ai goûté. En plus de perdre complètement la voix, mon corps s’est retrouvé dans un état profond de fatigue. Mon amoureux a...

read more