Un pacte avec soi et les autres membres de sa famille

« C’est pas de ma faute! C’est lui/elle/la situation/la vie…»  Vous avez sûrement déjà entendu ces phrases. Vous les avez peut-être même déjà prononcées!

Moi, je dois avouer que j’étais assez bonne pour accuser les autres. Un grand talent! Mais ce grand talent m’a rapidement amenée à comprendre que je ne pouvais pas construire des relations solides et harmonieuses, et c’est pourtant ce que je souhaitais! Me déresponsabiliser me faisait souffrir intensément et j’ai mis des années avant de le comprendre. Un jour, j’en ai eu assez et, inspirée par la lecture du livre d’Isabelle Filliozat (2001), Que se passe-t-il en moi? Comment bien vivre ses émotions, j’ai décidé de passer un pacte avec moi-même.

Voici en quoi il consistait : 

  • Je m’engage à être responsable de mes émotions et à dire ce que je ressens.
  • Je prends la responsabilité d’identifier, de formuler mes besoins et de faire des demandes claires. 
  • Je m’engage à…
    • être franche;
    • m’abstenir de juger;
    • éviter les jeux de pouvoir : 
      • ne pas me soumettre;
      • ne pas me poser en victime;
      • ne pas persécuter;
      • ne pas blesser;
      • ne pas faire quelque chose sans avoir envie de le faire;
      • ne pas faire plus que ma part dans le but de faire sentir l’autre redevable.

Tout un contrat, me direz-vous! Est-ce que c’est facile à tenir? Non!!!

Mais pour me donner encore plus de chances de réussir, j’ai embarqué mon conjoint et mes enfants dans mon projet. Je leur ai « vendu » les vertus de ce contrat. Celui-ci repose sur des valeurs auxquelles nous adhérions, alors le défi a été plutôt facile. Ensemble, nous avons convenu que nous étions autorisés à nous faire prendre conscience de nos moments d’égarement ou d’aveuglement dans la bienveillance. 

Est-ce que ça fonctionne toujours? Non!!!! Il y a des moments où le ton monte et où les paroles deviennent blessantes, mais c’est vraiment peu fréquent. Les enfants sentent qu’ils sont considérés comme des êtres humains à part entière dans les échanges et qu’ils peuvent nous partager ce qu’ils observent. C’est enrichissant!

Ce « pacte » a permis de jeter des bases solides pour la communication et la gestion des émotions dans notre famille. C’est un bon début! Avez-vous envie de l’essayer? 

Pour découvrir d’autres articles sur la communication et les émotions, cliquez ici!

Martine De Grandpré

Martine De Grandpré

Ma soif d’apprendre s’est manifestée par de longues études : baccalauréat en enseignement du français au secondaire, maîtrise sur le transfert des apprentissages, doctorat en communication orale chez les enfants et postdoctorat en gestion des émotions. Mes plus grands apprentissages ont toutefois été réalisés grâce à mes deux enfants et à mon conjoint. Ils m’ont fait prendre conscience que j’avais besoin de ralentir pour être ce à quoi j’aspirais. Le chemin vers le yoga et la méditation s’est alors ouvert devant moi.

Vous pourriez aussi aimer

Quand la rentrée ne se passe pas comme prévu

Quand la rentrée ne se passe pas comme prévu

Si l’anxiété chez les enfants est un sujet que j’ai déjà abordé sur ce blogue par le passé, la rentrée scolaire que nous venons de vivre m’a quelque peu forcée à revisiter ce chapitre avec mon bébé. Et par bébé, je veux dire mon enfant de 5 ans qui vient tout juste de...

read more
La plus belle carte du monde

La plus belle carte du monde

Récemment, je suis tombée malade. En fait, le maudit virus dont on ne peut prononcer le nom s’est pointé le bout du nez dans notre foyer, et j’y ai goûté. En plus de perdre complètement la voix, mon corps s’est retrouvé dans un état profond de fatigue. Mon amoureux a...

read more