Vivre ma « best life » en voyage

Y a nulle part au monde où je suis plus heureuse qu’en voyage avec ma famille. Je vis ma « best life ». Je renais chaque fois. 

Ce sentiment de liberté et de toutes les possibilités m’exalte. Les voyagent nourrissent ce qu’il y a de plus profond en moi. Ils me permettent d’apprendre, d’ouvrir mes horizons, me demandent d’être créative et élargissent ma zone de confort. Ils m’amènent aussi à travailler ma patience…. parce que tout ne fonctionne pas toujours comme je le souhaite. 🤷🏻‍♀️

Mes voyages sont organisés, mais pas trop! Je sais ce que je veux voir, mais je me laisse de la place pour l’improvisation. Je veux surtout découvrir la ville en marchant. Prendre le pouls du mode de vie des habitants. Aller dans leurs épiceries. Manger dans les restos qu’ils fréquentent. 

En plus de découvrir une autre culture, voyager en famille a l’avantage plus que considérable de consolider les liens qui unissent les membres de notre famille. Être ensemble 24h sur 24 amène de magnifiques discussions, des rires et des moments mémorables… et parfois de petites frictions. Ces frictions sont aussi des moments d’apprentissage importants de ce qu’est la vie en société.

Depuis des années, je me demande comment faire pour transposer ces moments de bonheur dans mon quotidien…qui a souvent des allures de tourbillon. Je me laisse trop souvent happer par toutes les responsabilités. Mais j’essaie de plus en plus de me faire touriste dans ma propre ville en allant manger dans de nouveaux restos, en allant marcher dans des quartiers que je ne fréquente pas souvent, en profitant de la nature et de l’architecture.

Toi, comment t’y prends-tu?

Pour d’autres articles similaires, c’est ici.

 

Martine De Grandpré

Martine De Grandpré

Ma soif d’apprendre s’est manifestée par de longues études : baccalauréat en enseignement du français au secondaire, maîtrise sur le transfert des apprentissages, doctorat en communication orale chez les enfants et postdoctorat en gestion des émotions. Mes plus grands apprentissages ont toutefois été réalisés grâce à mes deux enfants et à mon conjoint. Ils m’ont fait prendre conscience que j’avais besoin de ralentir pour être ce à quoi j’aspirais. Le chemin vers le yoga et la méditation s’est alors ouvert devant moi.

Vous pourriez aussi aimer

Dire au revoir à l’été

Dire au revoir à l’été

J’ai toujours été une grande amoureuse de l’été. Je carbure aux journées trop chaudes qui finissent entre amis, au bord de la piscine, avec une ribambelle d’enfants. J’aime la lumière de l’été qui prolonge les journées sans qu’on se sente trop coupable de se coucher...

read more
Sens-tu une baisse d’énergie?

Sens-tu une baisse d’énergie?

Avec l’automne qui se pointe le nez, le travail plus intense qui reprend, la charge liée au retour à l’école des enfants et les activités sportives, culturelles ou sociales qui s’ajoutent en soirée, sens-tu une baisse d'énergie? C’est normal. Afin de te rendre à Noël...

read more